Pourquoi la e-santé fait-elle le buzz?

Pourquoi la e-santé fait-elle le buzz?

Pourquoi la e-santé fait-elle le buzz?

Aucun commentaire sur Pourquoi la e-santé fait-elle le buzz?

En bref,la e-santé est l’utilisation des technologies numériques de l’information et de la communication dans le domaine de la santé. (médecine, biologie, pharmacie)

Aujourd’hui la e-santé est de partout: application pour smartphone, objets connectés, télémédecine, DMP ( Dossier Médical Personnel)et DP ( Dossier Pharmaceutique), FSE ( Feuille de Soin Electronique), numérisation des prescriptions. Elle nous concerne tous : patients, professionnel de santés, Caisses d’Assurances Maladies, pharmacovigilance, suivi épidémiologique, recherche et développement.

L’’enjeu de la e-santé est double répondre aux besoins de soins de plus en plus importants d’une population mobile et désirant vivre le plus longtemps possible chez elle;  relever le défi économique que représente le vieillissement de la population tout en diminuant les dépenses de santé.

• 80 % des séniore de plus de 50 ans souhaitent vieillir chez eux
• les soins de  MAD ( Maintien à Domicile ) coûtent 4 fois moins chers  qu’une hospitalisation

Actuellement les services de e-santé mis en place ( télé-médecine, télé-assistance) satisfont 85% des patients concernés.

En pratique, quand on parle de e-santé, on fait la distinction entre

• santé mobile: M-santé ,  » Quantified self« ( applications smartphone, objets connectés )
données de santé: Data-santé.

http://esante.gouv.fr/actus/ethique/quantified-self-la-cnil-publie-le-resultat-de-ses-travaux

Même si ces 2 univers sont connexes : la M-santé alimente en permanence les SI ( systèmes d’information) de données santé.

 

Encadrer la e-santé, pour protéger les patients

Avec l’explosion des applications santé et  » bien-être », la frontière entre les deux univers est  flou, la e-santé a déjà commencé à révolutionner notre quotidien de patient et de professionnel de santé.  Les débats actuels visent à définir au  niveau français et européen un cadre réglementaire pour la e-santé et la M-santé permettant

Les points  les plus sensibles pour sécuriser son développement et éviter des dérives concernent:

  • la collecte et le traitement des données de santé: Qui accède aux données collectées? Où sont-elles hébergées ? Pendant  combien de temps?
  • la création d’un statut avec un label et des certifications permettant de différencier les applications mobiles et objets « bien-être » avant leur mise sur le marché
  • contrôler la fiabilité des applications et objets connectés dans le temps : mise à jour, durée de vie, etc…

 

 

About the author:

Pharmacien. Passionnée par l'utilisation des nouveaux supports de communication et la e-santé.

Related Posts

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.

Vous souhaitez retrouver un article...

Suivez-nous !

Newsletter

Back to Top