Mycose vaginale à répétition: les solutions en homéopathie

Mycose vaginale à répétition: les solutions en homéopathie

Mycose vaginale à répétition: les solutions en homéopathie

Aucun commentaire sur Mycose vaginale à répétition: les solutions en homéopathie

 En première intention le traitement d’une mycose vaginale est local. Ce traitement est basé sur l’administration  par voie vaginale d’ovule avec application sur la  muqueuses d’une pommade ou lotion apaisante ou antifongique. A ce traitement s’ajoute dans tous les cas des conseils d’hygiène pour la toilette intime. Face à la répétition des épisodes d’inconfort gynécologiques chez certaines femmes,  ces traitements topiques  symptomatiques ne sont pas satisfaisants. L’homéopathie et certains compléments alimentaires  peuvent être une solution  pour éviter la récidive des  épisodes de candidoses.

Attention :Si c’est la première fois que vous souffrez de démangeaisons importantes de la vulve avec : écoulements blanchâtres; pertes malodorantes, pertes jaunes visqueuses, brûlures en urinant, douleurs du bas ventre. Vous devez consulter un médecin pour qu’il établisse un diagnostic. Les conseils suivants ne remplacent pas un avis médical.


Traitement homéopathique symptomatique en phase  aigüe de la mycose vaginale:

Monilia Albicans 9CH: 3 à 5 granules par jour , traitement d’appoint des mycoses à Candida albicans,  leucorhhées  avec pertes blanches.

Apis 15CH  5 granules 3 à 5 fois par jour  pour traiter la rougeur, inflammation, l’oedème

Belladonna 9CH  5 granules 3 à 5 fois par jour pour calmer les démangeaisons, brûlures  de la vulve . A prendre systématiquement quand la vulve est rouge.

Borax 9CH 5 granules  3 fois par jour , sensation de perte d’eau chaude. Ulcérations comme des aphtes au niveau de la vulves. En systématique  chez la femme qui souffre d’herpès.

Mercurius Solubilis 7CH ou Mercuris Corrosivus 7CH: 5 granules  3 à 5 fois par jour, leucorrhée jaune verdâtre irritante avec prurit plus ou moins intense.

Nitricum acidum 5CH: leucorrhée jaune verdâtre très douloureuse, sensation d’épines, ulcération possible avec saignement du col au moindre contact.

Hydrastis 5CH: 5 granules 3 à 5 fois par jour, leucorrhée jaune épaisse visqueuse et filante non douloureuse.

Si l’inconfort  de la sphère génitale et urinaire est important,  on peut associer à  ce traitement homéopathique des capsules  d’huiles essentielles Oléocaps 2 à la posologie de 2 capsules à chaque repas pendant 5 jours. Les capsules d‘Oléocaps 2 renferment des huiles essentielles à tropisme intestinal, telles la cannelle, l’origan, la sarriette des montagnes, le basilic ou la menthe poivrée.  Ces huiles essentielles ont une  action antiseptique et participent à la restauration de la flore intestinale. Elles ont également une action sur la sphère gynécologique et urinaire.


Traitement  homéopathique de fond :  

Monilia Albicans15 CH  1 dose par semaine, remède des mycoses à Candida Albicans. Candida Albicans est responsable de 80% des mycoses vaginales chez la femme.

Medorrhinum 15CH: 1 dose par semaine.  Remède homéopathique des infections gynécologiques récidivantes avec pertes ( Vaginites, infections à chlamydiae)

 Il est conseillé de prendre ce traitement de fond pendant 3 mois.


Restaurer l’équilibre de la flore vaginale :

Dispositif médical d’action locale:

  • Tampon périodiques imprégnés de probiotiques Florgynal à utiliser selon la règle de 3: 3 tampons par jour en alternance avec des tampons classiques, 3 premiers jours du cycle, sur 3 cycles consécutifs. Cette présentation est adaptée aux femmes sujettes aux mycoses au moment des cycles menstruelles.
  • Gélules ou ovules  vaginales à base de probiotiques spécifiques. Leur utilsation est recommandée en relais du traitement antifongique pendant 7 à 10 jours selon les marques.( Medigyne, Gynophylus, Hydralin Flora) La cure peut-être répétée sur plusieurs cycles.

Complément alimentaire:

Il s’agit de complément alimentaire formulé à base de souches spécifiques de  probiotiques ( Inovance Candi 5,  Ergyphylus Intima, Lactibiane CND5,  Lactibiane CND10, Fémibion, Ergyfemina )  associés parfois des plantes Canneberge, Alchemille,  Thym,  Hysopede la propolis  et des vitamines.  Ces compléments alimentaires participent à lutter contre la transformation des Candidas Albicans en levures pathogènes,  stimuler les défenses immunitaires et ont une action anti-fongique. Ils colonisent par compétition la flore intestinale et vaginale.


Toilette intime et mycoses :

En période de mycoses utiliser un savon à pH alcalin  pendant 7-14 jours.

Au quotidien utiliser à un savon doux adapté à la toilette intime.

Éviter les toilettes trop fréquentespas plus de deux par jour.

Bien se sécher car les champignons (Candida) prolifèrent plus facilement en milieux humides.

Porter des sous-vêtements en coton, éviter de mettre des protèges-slips qui favorisent la macération et éviter également de privilégier les vêtements amples pour limiter les frictions.

About the author:

Pharmacien. Passionnée par l'utilisation des nouveaux supports de communication et la e-santé.

Related Posts

Vous souhaitez retrouver un article...

Suivez-nous !

Newsletter

Back to Top