Médicaments tératogènes: bientôt un pictogramme sur les boîtes

Médicaments tératogènes: bientôt un pictogramme sur les boîtes

Médicaments tératogènes: bientôt un pictogramme sur les boîtes

Aucun commentaire sur Médicaments tératogènes: bientôt un pictogramme sur les boîtes

En discussion depuis plusieurs mois, la  décision d’apposer un pictogramme « femme enceinte » signalant les médicaments tératogènes ou foetotoxiques est (enfin…)  parue le 16 avril au Journal Officiel. Elle entérine la disposition pour les spécialités à base de valproate de sodium et ses dérivés (Dépakine, Depakote, Dépamide, Micropakine et génériques), pour lesquelles ce pictogramme est déjà obligatoire depuis le 1er mars et se généralisera au fur et à mesure de l’écoulement des stocks, comme l’annonçait l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) fin février. Pour les autres spécialités concernées et déjà sur le marché, le pictogramme doit être apposé dans un délai de six mois, même si le modèle doit encore être fixé par arrêté.

 


Médicaments & Grossesse:

D’une manière générale, l’utilisation des médicaments doit être évitée au cours de la grossesse.
Une affection aigue ou chronique peut amener le professionnel de santé à envisager la nécessité d’un traitement médicamenteux chez une femme au cours de sa grossesse.
Si un traitement s’avère nécessaire, c’est au professionnel de santé  ( médecin, sage femme, chirurgien dentiste, pharmacien) d’en évaluer le bénéfice risque. La patiente ne doit en aucun cas, prendre un médicament sans avoir préalablement pris conseil auprès d’un médecin, d’une sage-femme ou d’un pharmacien.

Si vous vous interrogez sur un traitement vous pouvez retrouver également les informations concernant l’évaluation des risques pendant la grossesse dans le  Résumé des Caractéristiques du Produit consultable sur le site de l’ ANSM et base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr .Tout médicament doit obtenir une Autorisation de mise sur le marché (AMM) avant sa commercialisation. Une évaluation spécifique du risque au cours de la grossesse est conduite dans le cadre de l’AMM.
L’information de la rubrique 4.6 « Grossesse et allaitement » du Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP)  rapporte :

  • les données de sécurité disponibles,
  • la conduite à tenir au cours de la grossesse. Ces conseils de conduite sont repris également dans la notice du médicament destinée au patient.

Toxicité des médicaments pendant la grossesse :

Certains médicaments sont susceptibles de provoquer selon la période de la grossesse des effets toxiques différents sur le développement embryo-fœtal. On distingue :

Les effets tératogènes (malformatifs)malformations chez l’embryon lors de son développement in-utero  liés aux expositions en début de grossesse. La période pendant laquelle le risque est le plus élevé correspond au premier trimestre de la grossesse. Une exposition à un médicament tératogène a pour conséquence des malformations graves qui rendent  la poursuite de la grossesse impossible  (ITG, mort in utero du foetus, fausse couche)

Les effets foetotoxiques :  retentissement fœtal ou néonatal à type d’atteinte de la croissance, ou de la maturation histologique ou la fonction des organes en place . La période où le risque  de foetotoxicité est maximal débute au deuxième trimestre de la grossesse et se poursuit jusqu’à sa fin.

 Les effets néonataux : liés le plus souvent à des expositions survenues en fin de grossesse ou pendant l’accouchement.

About the author:

Pharmacien. Passionnée par l'utilisation des nouveaux supports de communication et la e-santé.

Related Posts

Vous souhaitez retrouver un article...

Suivez-nous !

Newsletter

Back to Top