L’olfactothérapie: une branche à part entière de l’aromathérapie

L’olfactothérapie: une branche à part entière de l’aromathérapie

L’olfactothérapie: une branche à part entière de l’aromathérapie

Aucun commentaire sur L’olfactothérapie: une branche à part entière de l’aromathérapie

L’olfactothérapie est l’utilisation dans un but thérapeutique de  l’odeur d’une (des) huile(s) essentielle(s). En olfactothérapie, les huiles essentielles atteignent directement le cerveau et le siège des émotions. Les huiles essentielles ont le pouvoir d’influencer  le système nerveux, réguler le rythme cardiaque, la respiration…


La mémoire olfactive 

Les odeurs nous font sentir, ressentir  ce qui est irrationnel en nous.  Elles nous relient à nos souvenirs, expériences et à notre environnement.Il est scientifiquement prouvé que les molécules odorantes ont une influence directe sur les systèmes nerveux central et endocrinien, qui influencent à leur tour le comportement et/ou la physiologie. Le contexte est également un élément clé: l’émotion du moment va directement influer sur la perception de l’odeur par le cerveau comme étant bonne ou mauvaise, agréable ou désagréable.  La façon de percevoir une odeur varie beaucoup en fonction de la personne et des circonstances. Le signal chimique est transformé en influx nerveux qui sera transmis au cerveau limbique, siège de la mémoire et des émotions.

 


Le pouvoir des Huiles Essentielles

Les huiles essentielles sont des supports olfactifs particulièrement purs et puissants. Elles possèdent le pouvoir de calmer, libérer et réguler les émotions, défaire les nœuds, évoquer des souvenirs, mais aussi de favoriser le recentrage, l’intuition, la créativité,…

L’odeur d’une substance est déterminée par sa structure biochimique. Le potentiel olfactif d’une  huile essentielle est déterminé par la famille biochimique à laquelle elle appartient. Les huiles essentielles avec des composants biochimiques proches vont avoir un potentiel olfactif  similaire. Mais pour que l’olfactothérapie soit efficace, il faut aussi que  la personne apprécie l’odeur de l’huile essentielle sélectionnée…


L’olfaction en pratique

L’olfaction  est subtile, elle agit directement sur notre système nerveux et nos émotions et provoque une réaction intrinsèque personnelle en rapport avec son  vécu, l’inconscient mais aussi l’humeur du moment. Le choix de l’huile essentielle et du moment sont essentiels.  Pour être conseillé, on peut se reporter à des ouvrages ou consulter un aromathérapeute spécialisé en olfactothérapie.

Choisissez votre huile essentielle ou un mélange d’huiles essentielles en respectant les critères suivants:

Profil thérapeutique

Odeur agréable pour  vous

Tolérance cutanée, absence de contre-indication

Respirez tranquillement l’HE de votre choix en vous concentrant sur votre intention: arrêter de fumer, ne pas faire de cauchemars, avoir confiance en soi, surmonter une peur, prendre du recul… Veillez à ce que votre inspiration et votre expiration soient équilibrées. Concentrez-vous sur les émotions et les pensées qui vous traversent pendant que vous respirez l’HE. Ne les jugez pas et laissez les défiler comme si elles vous étaient extérieures.

La méthode d’olfaction classique consiste à respirer profondément directement au-dessus de votre flacon. Vous pouvez également mettre 2-3 gouttes de l’HE choisie diluées dans 7 gouttes d’huile végétale de Noyaux d’abricot sur l’intérieur de vos poignets. Joignez vos mains en cathédrale et respirez profondément. Cette méthode permet d’associer l’olfaction à l’action des molécules aromatiques qui traversent la peau sur des points énergétiques puissants.

Un bain aux HE est une méthode d’olfaction plus douce mais très efficace puisqu’elle agit dans un moment de détente. Mélangez 4-5 gouttes d’HE dans du lait, de la crème fraîche ou des sels de bain sans odeur et versez le tout dans votre bain. La chaleur libérera les principes aromatiques sans les dénaturer.

Faites-vous un massage sur les points réflexes : plexus solaire, plantes des pieds, le long de la colonne vertébrale, sur la nuque, sur les surrénales, en mélangeant votre HE à une huile végétale de Noyaux d’abricot dont l’odeur est assez neutre. Focalisez-vous sur votre intention et sur vos sensations.

 

Remarques :

Les principes de précaution habituels relatifs aux huiles essentielles prévalent également pour l’olfaction. Les enfants, femmes enceintes, allaitantes, les personnes fragiles ou souffrant d’épilepsie, d’asthme ou de parkinson doivent absolument éviter les huiles essentielles neurotoniques et neurotoxiques. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.
Si vous souhaitez utiliser la voie cutanée comme proposé ci-dessus, il est également essentiel de diluer les huiles essentielles dans une huile végétale en tenant compte des prescriptions habituelles relatives à l’huile essentielle sélectionnée.

 

Sources:

 

 

About the author:

Pharmacien. Passionnée par l'utilisation des nouveaux supports de communication et la e-santé.

Related Posts

Vous souhaitez retrouver un article...

Suivez-nous !

Newsletter

Back to Top