L’hiver n’est, pas fini: je booste mon système immunitaire

L’hiver n’est, pas fini: je booste mon système immunitaire

L’hiver n’est, pas fini: je booste mon système immunitaire

Aucun commentaire sur L’hiver n’est, pas fini: je booste mon système immunitaire

Voilà déjà plusieurs semaines que l’épidémie de grippe s’est installée en France métropolitaine. Depuis un semaine, l’activité du virus de la grippe semble ralentir  et a même diminuer dans 4 régions:Bourgogne-Franche-Comté, Provence Alpes-Côte d’Azur, Ile- de-France et Centre-Val-de-Loire.

Cette année le virus de la grippe s’est installé  très tôt, il a touché  avec une grande  rapidité  et virulence  les sujets fragiles: personnes âgées, malades chroniques et enfants. Si l’épidémie semble toucher à sa fin, les conseils de prévention pour booster son système immunitaire ne sont pas pour autant à ranger au placard! Les virus respiratoires type influenzae  et rotavairus (gastro-entérite) circulent toujours.  Alors, voici quelques conseils pour vous donner un petit coup de pouce avec des plantes immuno-stimulantes, des oligoéléments et des huiles essentielles en plus des mesures classiques d’hygiène.


Assainir l’air ambiant et les voies respiratoires :

Choisir des huiles essentielles chémotypées pures, issues de plantes cultivées sans pesticides, pour les agrumes choisir impérativement des huiles essentielles Bio.

Diffuser à l’aide d’un diffuseur pendant la journée, en inhalation  ou  en massage sous la voute plantaire  selon les  huiles essentielles. Attention dans la chambre de bébé et des enfants il faut choisir des mélanges spécifiques aux enfants et ne jamais les diffuser en leur présence dans la pièce. Reportez-vous  à l’article sur le bon usage des huiles essentielles.

Par voie orale chez l’adulte et enfant de plus de 6 ans  en cure de 10 jours à renouveler une fois par mois : HE de  Ravintsara, Thym à feuilles de sarrettes, HE de Tea Tree, Oléocaps 4 Défenses naturelles

Les huiles essentielles aux vertus antivirales et antibactériennes les plus courantes sont: HE de Ravintsara, HE de Niaouli, HE de Tea-Tree, HE de Menthe poivrée, HE de Mandravasarotra, HE d’Origan à incandescence.


Plantes immunostimulantes et plantes à visées ORL:

Des plantes immunostimulantes : acerola, échinacée, romarin, olivier, pépins de pamplemousse, extrait de pleurotes

Des plantes à l’action apaisante sur les voies respiratoires : plantain, achillée, échinacée,

A prendre sous forme de gélules ( Phytostandard Cypres-Echinacée, Phytostandard Cassis-Plantain, Imunovance  chez Ysonut, Imunovitalose) ou sous forme liquide ( synergie phyto-minérale Ergymunyl  chez Nutergia, EPS chez Pileje,  Macérât concentré de  bourgeon Sanogem, Propolis chez Herbalgem, Imunovitalose) en cure de 10 jours par mois. Ces plantes peuvent également être utilisées en convalescence, on peut alors doubler les posologies  après avoir pris l’avis d’un professionnel de santé.


Des oligoéléments, vitamines et minéraux spécifiques catalyseurs des systèmes enzymatiques de l’immunité

Oligo-éléments: Cuivre, manganèse, or, argent, (Oligomax, Granions, Oligosol )

Vitamines: vitamine C, vitamines du groupe B, vitamine D ( Acerol, Vitascorbol, Biocébé, Ergy D)

Minéraux: Fer, Magnésium, Calcium ( Ferrum Ysonut, Oligomax Fer, Ergybiol, Oligovance, Magnésium 300+)

Pour réaliser toutes les fonctions vitales, des millions de réactions biochimiques s’enchaînent, se croisent et se superposent,  elles sont l’œuvre des protéines enzymatiques. Pour être actives ces enzymes ont  besoin de starters, appelés cofacteurs.  Le cofacteurs des réactions enzymatiques  sont composés des vitamines ( principalement dugroupe B) et des oligoéléments. Les oligoéléments, minéraux et vitamines sont des micronutriments essentiels au bon fonctionnement de notre organisme car ils sont les catalyseurs des réactions enzymatiques. Une carence en oligo-éléments, vitamines ou minéraux essentiels a des conséquences sur notre immunité, notre humeur et sur tout notre métabolisme.  Il est important de travailler sur son assiette en s’inspirant du régime alimentaire crétois ( PNNS) pour assurer via son alimentation  un apport couvrant les ANC (Apport Nutritionnel Conseillé).

Pour booster ses défenses immunitaires et en période de convalescence, on peut faire des cures de 10 à 30 jours d’oligoéléments,  vitamines et minéraux après validation par un professionnel de santé.


Des prébiotiques et probiotiques pour restaurer le microbiote intestinal

Notre intestin avec une  surface équivalente à celle d’un terrain de tennis est la première surface d’échange entre notre organisme et le monde extérieur. Il  abrite  dans sa flore 60 à 70 % de nos cellules immunitaires.   On appelle Microbiote , la flore bactérienne intestinale et ces 100 000 milliards de bactéries (soit 10 fois plus que le nombre de nos cellules) joue un rôle de barrière et de régulation de notre système immunitaire.

A prendre en cure de 30 jours ou plus en cas de dysbiose intestinale (Ergyphylus  Plus, Lactibiane Référence, Probiovance)

About the author:

Pharmacien. Passionnée par l'utilisation des nouveaux supports de communication et la e-santé.

Related Posts

Vous souhaitez retrouver un article...

Suivez-nous !

Newsletter

Back to Top