Les vaccins des médicaments particuliers

Les vaccins des médicaments particuliers

Les vaccins des médicaments particuliers

Aucun commentaire sur Les vaccins des médicaments particuliers

Alors que viennent  d’être publié les recommandations  du calendrier vaccinal 2017, nous avons choisi de vous parler du statut et des étapes de fabrication des vaccins. Les vaccins sont des produits pharmaceutiques  pas tout fait comme les autres et  sujets à polémiques dans les médias. Ce sont des médicaments sensibles sous haute surveillance.

Importance de la vaccination et des campagnes de vaccination

Jusqu’à l’âge de 5 mois le nourrisson est protégé par les anticorps transmis par sa mère, puis son système immunitaire va se construire au contact des différentes maladies infectieuses qu’il va croiser. La vaccination du nouveau-né va permettre de le protéger presque à vie contre les maladies infectieuses graves, en marquant sa mémoire immunitaire. Pour acquérir puis maintenir cette mémoire immunitaire plusieurs injections sont parfois nécessaires. En france, certains vaccins sont obligatoires, d’autres fortement recommandés et d’autres proposés au cas par cas en fonction des risques individuels ( exposition professionnel, voyages)

Les campagnes de vaccinations conduites par l’OMS ont permis dans de nombreux pays l’élimination de maladies infectieuses graves telles que la variole, la rage, la diphtérie, la poliomyèlite… La vaccination d’une majorité de la population permet d’obtenir une immunité collective et de faire barrière à la propagation des virus et bactéries responsables des maladies. Il est donc important de se vacciner, de faire vacciner ses enfants en respectant le calendrier vaccinal pour se protéger et protéger les autres.  


Les vaccins, des médicaments particuliers

Les vaccins sont des médicaments particuliers et sensibles du fait  l’origine biologique de leurs principes actifs issus d’organismes vivants et de leur état de médicaments thermosensibles.  La chaîne du froid doit être respectée et garantie de leur fabrication à leur administration. Il incombe au pharmacien de  garantir  leur qualité au cours de toutes les étapes de  fabrication et de transmettre les informations nécessaires au respect des bonnes pratiques de  conservation.

Le médicament est soumis à une réglementation très stricte: recherche, fabrication, mise sur le marché, dispensation, destruction et recyclage sont définis par des Bonnes pratiques. Le pharmacien est le professionnel de santé présent et responsable à chaque étape de la vie du médicament.

L’article CSPL5111-1 du  code de santé publique définit comme médicament « toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives à l’égard des maladies humaines ou animales, ainsi que toutes les substances ou composition pouvant être utilisée chez l’homme ou l’animal ou pouvant leur être administrée, en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions physiologiques en excerçant une action pharmacologique ou métabolique »

DCI: Dénomination Commune International, nom du principe actif d’un médicament. Il est identique dans tous les pays.

Principe actif: substance d’origine naturelle ou chimique porteuse de la capacité de traitement ou de prévention

Excipient: substance d’origine naturelle ou chimique sans action traitante ou de prévention,  permettant  l’enrobage et la présentation du principe actif sous forme de comprimés, gélules, sirops….

Adjuvant:  substance chimique ou médicament qui augmente l’efficacité ou diminue la toxicité d’un traitement  principal.


Comprendre les étapes de fabrication d’un vaccin avec des infographies:

La fabrication d’un vaccin  prend entre 6 et 33 mois,  le coût moyen  de développement est  un demi milliard d’euros,  70 % du temps au cours du processus de fabrication  est dédié au contrôle qualité.
– Pour maîtriser ces aléas, les fabricants se sont imposés des contraintes importantes (contrôles successifs de sécurité, de qualité), qui s’ajoutent à un cadre réglementaire très strict mis en place par les pouvoirs publics.
– Au total, le temps de contrôle représente plus des trois-quarts du temps du cycle de fabrication. Ce processus de fabrication biologique permet de délivrer l’antigène concentré, purifié et inerte : c’est le principe actif des vaccins.

 

 

About the author:

Pharmacien. Passionnée par l'utilisation des nouveaux supports de communication et la e-santé.

Related Posts

Vous souhaitez retrouver un article...

Suivez-nous !

Newsletter

Back to Top