Le rhube… Quoi? Le rhume!

Le rhube… Quoi? Le rhume!

Le rhube… Quoi? Le rhume!

Aucun commentaire sur Le rhube… Quoi? Le rhume!

AAAAATCHOUM !

« Tiens, tu t’enrhumes » me dit ma grand-mère. Elle n’avait pas encore perdu la tête mais mon sourire à son attention en réponse à sa phrase suranné, signifiait que pour moi elle se trompait. Ce n’est que quelques jours plus tard, au bord de la crise de nerfs de ne pouvoir m’endormir, la narine gauche bouchée par un liquide jaunêtre et gluant qui s’entêtait à vouloir me couler dans la gorge quand j’étais allongé, que je me suis dit qu’elle ne s’était pas trompée finalement Mamie. J’ai attrapé un gros rhume, celui qui vous allourdit considérablement la tête, vous rend sourd et pour qui le remède devient rebède et la langue de Bolière perd un peu de sa suberbe.

Qu’est-ce qu’un rhume finalement?

Ne nous attardons pas sur mes problèmes de mucus mais intéressons nous plutôt à ce qu’est un rhume. Il s’agit d’une infection du nez et de la gorge causée par un virus. Le plus souvent un rhinovirus mais les adenovirus, les coronavirus et une bonne centaine d’autres espèces peuvent en être responsable. Je vous passe les symptômes, tout le monde en a déjà fait l’expérience. Sachez tout de même qu’il peut se manifester par des myalgies (douleurs musculaires), de la fatigue, des maux de tête et de la fièvre sans qu’un écoulement nasal ou une congestion ne soit observée chez une personne.

La présence de mucus, de « rhume », bien qu’elle comporte quelques désagréments est en fait une bénédiction pour notre intégrité corporelle. Ce liquide jaune qui amuse les petits, et parfois les grands, est rempli d’anticorps qui viennent emprisonner les virus responsables de l’infection et ainsi les neutraliser. IL s’agit en fait de la dernière ligne de défense de notre corps face à ces minuscules intrus.

On comprend alors qu’il est important de se moucher régulièrement et non pas de renifler, renâcler, comme tonton Georges, pour permettre l’évacuation des virus, plutôt que de leur permettre de séjourner un peu plus longtemps dans notre organisme.

J’en profite alors pour vous dire que le mouchoir est à usage unique et qu’il ne faut pas oublier de vous laver les mains après vous être mouché si vous ne voulez pas que vos bouts de choux attrapent le mauvais rhume de Maman.

Mais comment on attrape un rhume?

On se contamine par inhalation du virus. Il se transmet soit par aérosol, c’est à dire mis suspension dans l’air lors de la toux ou de l’éternuement d’un voisin proche, soit par contact avec de la salive (Bisous mon amour!) ou des sécretions nasales contaminées. Une fois le virus installé, il faut entre 2 et 5 jours en moyenne pour que les premiers symptômes apparaissent.

On pourrait croire que le rhume ne se manifeste qu’en hiver, quand l’humidité et le froid font leur apparition. En réalité, il est possible d’attraper un rhume à toute période de l’année. Cependant, l’air sec de l’hiver, qui assèche les muqueuses et les fragilise, et la promiscuité due aux comportements en hiver (transport en commun, au bureau…) expliquent la recrudescence du nombre de personnes enrhumés pendant ces périodes.

Le rhume est une maladie bénigne qui guérit généralement spontanément. Il n’existe aucun traitement contre les virus responsables mais des traitements symptomatiques qui aident à diminuer la gêne liée à l’infection.

Quelques précautions sont à prendre cependant chez certaines personnes plus sensibles: les personnes atteintes de pathologie respiratoire, les enfants et les personnes âgées ainsi que les fumeurs. On ne saurait trop leur recommander d’appliquer des mesures de préventions pour éviter d’être contaminé. Les complications sont toutes fois rares et de type surinfection bactérienne ou sinusite.

Les traitements et conseils

Comme nous l’avons vu précedemment, il n’existe pas de traitement direct contre le virus responsable de l’infection. Toutefois, nous ne sommes pas démunis contre ces petits virus. Une mesure simple pour commencer qui consiste à se moucher fréquemment et à s’hydrater correctement.

Pour les enfants qui ne saurait se moucher, c’est vous parents qui allez être mis à contribution pour le lavage nasal avec l’usage du fameux mouche-bébé. Les petits adorent ça et vous plus encore j’en suis sur! En fait c’est véritablement un bien pour eux d’être soulagé et cela permet d’éviter que le rhume ne tombe sur les bronches et entraîne des complications.

Le mouchage peut être compléter avec un lavage de nez, soit avec une simple solution saline sous pression, soit avec une solution contenant un fluidifiant et un antiseptique.L’efficacité de ce genre de dispositif est majoritairement due à la pression délivrée qu’à la composition de la solution. L’important est donc de se laver le nez avec une solution pressurisée. On peut utiliser ce type de produit chez les enfants, certains flacons ayant une pression adapté au nez des enfants pour éviter de leur irriter les parois nasales. Il est recommandé de se nettoyer le nez au moins 3 fois par jour avec ce genre de dispositif.

Voilà pour les premières mesures. Ensuite, si la fièvre apparaît, le mieux est d’essayer de se refroidir d’abord de manière naturelle (on enlève une couche de vêtement, on marche un peu dehors au lieu de prendre le métro pour les prochaines stations), ensuite, si ce n’est pas suffisant et que la fièvre persiste, l’usage de paracétamol est de mise.

Enfin, petit conseil pratique. Pensez à humidifier correctement la chambre des personnes enrhumées. Il existe dans le commerce des humidificateurs d’air, cela dit, une solution moins coûteuse et tout aussi efficace consiste à faire sécher le linge dans la chambre en question ou de déposer une coupelle d’eau sur le radiateur de la pièce pourvu que celui-ci fonctionne. Attention à ne pas surchauffer la pièce non plus. Une température de 19-20°C est l’idéal.

N’oubliez pas de vous laver les mains régulièrement et de mettre la main devant votre bouche quand vous toussez ou éternuez! Vous protègerez ainsi vos proches d’une infection.

About the author:

Pharmacien. Passionnée par l'utilisation des nouveaux supports de communication et la e-santé.

Related Posts

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.

Vous souhaitez retrouver un article...

Suivez-nous !

Newsletter

Back to Top