Choc anaphylactique: Bon usage du stylo Anapen

Choc anaphylactique: Bon usage du stylo Anapen

Choc anaphylactique: Bon usage du stylo Anapen

Aucun commentaire sur Choc anaphylactique: Bon usage du stylo Anapen

Le choc anaphylactique est une complication aigüe et gravissime de l’allergie. Un choc anaphylactique met en jeu le pronostic vital et concerne tous les âges de la vie. Il  se manifeste  suite à l’exposition à un allergène (nourriture, piqûres de guêpe..) par  les signes de gravité suivants

Stade 1 :  urticaire géante, signes cutanéomuqueux généralisés.

Stade 2 : signes cutanéomuqueux généralisés, oedèmes, hypotension et tachycardie, toux et difficulté respiratoire.

Stade 3 : atteinte multiviscérale sévère menaçant la vie et imposant un traitement: perte de connaissance, tachycardie ou bradycardie, troubles du rythme cardiaque, bronchospasme, signes cutanés pouvant apparaître après la remontée tensionnelle.

Stade 4 :  arrêt circulatoire ou respiratoire.

L’adrénaline est le traitement de choix du choc anaphylactique. Le stylo ANAPEN est indiqué  dans le traitement d’urgence du  choc anaphylactique.Il est  prescrit chez aux personnes ayant déjà eu un choc anaphylactique ou prédisposées. Le dispositif médical  ANAPEN n’est pas destiné au traitement des allergies bénignes. Le  stylo ANAPEN se conserve à température ambiante. Pour une efficacité optimale contrôler la date de péremption.

Face à une personne présentant un  choc anaphylactique  vos premiers gestes doivent être de l’allonger sur le dos ,  lui surélever les jambes et d’appeler les secours. Dans la mesure du possible , il faut prendre un avis médical (médecin coordinateur du SAMU ou des pompiers) avant de pratiquer l’injection.

Chez une personne ayant déjà eu un choc anaphylactique, l’injection d’ANAPEN peut-être pratiquée dès l’apparition des signes avant-coureurs : démangeaison généralisée, difficultés respiratoires… avant l’arrivée des secours. 

Des précautions sont nécessaires chez les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes souffrant de maladie cardiaque, diabète, hyperthyroïdie, glaucome, insuffisance rénale grave ou d’un adénome de la prostate. 

Ce médicament ne doit jamais être injecté par voie intraveineuse.

Posologie et Mode d’emploi:

ANAPEN doit être injecté exclusivement par voie intramusculaire , dans la partie antérieure et externe de la cuisse.  Le dispositif d’auto-injection est conçu pour délivrer une dose unique d’adrénaline. Il est normal d’observer un volume résiduel dans la seringue après utilisation.

  • Adulte : 1 seringue à 0,30 mg.
  • Enfant de plus de 15 kg : 1 seringue à 0,15 mg ou 1 seringue à 0,30 mg selon le poids de l’enfant et la décision du médecin.

Il est possible de renouveler l’injection après un quart d’heure chez les enfants et les adultes dont le poids est élevé ou si une dose unique d’adrénaline ne suffit pas à inverser les effets de la réaction allergique.

Effets secondaires:

Les plus fréquents sont transitoires et traduisent l’action de l’adrénaline : palpitations, pâleur, tremblements, sueur, nausées, vomissements, difficultés respiratoires, étourdissements, faiblesse, maux de tête, anxiété, nervosité, refroidissement des extrémités.

Peuvent également survenir : hallucinations, difficulté à uriner, malaise, hypergycémie, hypokaliémie.

 

 

 

About the author:

Pharmacien. Passionnée par l'utilisation des nouveaux supports de communication et la e-santé.

Related Posts

Vous souhaitez retrouver un article...

Suivez-nous !

Newsletter

Back to Top