Alcool & nous , Alcool & vous: festif, occasionnel, habituel, quotidien ..

Alcool & nous , Alcool & vous: festif, occasionnel, habituel, quotidien ..

Alcool & nous , Alcool & vous: festif, occasionnel, habituel, quotidien ..

Aucun commentaire sur Alcool & nous , Alcool & vous: festif, occasionnel, habituel, quotidien ..

On a tous à un moment donné de bonnes excuses pour commencer à boire : curiosité, recherche de sensations fortes, envie de faire comme les autres, de se sentir plus sûr de soi….

L’alcool, c’est quoi?

Contrairement à une idée reçue, un verre de bière,de whisky coca, de gin tonic, de vodka et de vin… contiennent tous la même quantité d’alcool quand ils sont servis au café, au restaurant ou en boîte de nuit : environ 10 g d’alcool pur pour un verre. C’est ce qu’on appelle un verre d’alcool standard.

degres-verres-d-alcool-full-9661229

Cela s’explique facilement : si ces verres n’ont pas la même forme ni la même contenance, la quantité d’alcool pur reste la même pour tous !

 


L’Alcool & Vous

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)il est conseillé de respecter 4 règles pour éviter les risques dus à une consommation excessive d’alcool :

● pas plus de 4 verres standard en une seule occasion ;

● pour les femmes, pas plus de 2 verres standard par jour et pour les hommes, pas plus de 3 verres standard par jour ;

● au moins un jour par semaine sans alcool ;

● aucune boisson alcoolisée : quand on conduit un véhicule, quand on travaille sur une machine dangereuse, quand on exerce des responsabilités qui nécessitent vigilance et précision, quand on prend certains médicaments, pendant une grossesse.

Pour faire le point sur votre consommation d’alcool, commencez par répondre à ces 4 questions:

  • Avez-vous systématiquement besoin de boire pour vous amuser ?
  • Avez-vous laissé tomber certaines activités (sport, sorties, études…) parce que vous buvez trop ?
  • Avez-vous constaté que vous n’êtes plus capable d’arrêter de boire une fois que vous avez commencé ?
  • Vous a-t-on déjà fait des remarques au sujet de votre consommation d’alcool ?

Si vous avez répondu oui à l’une ou plusieurs de ces questions, il est possible que vous ayez un réel problème avec l’alcool. Essayez de rester une semaine sans boire une goutte.

Si vous n’y arrivez pas ou si l’alcool vous manque, allez voir un médecin. Il peut vous aider à faire le point et à lutter éventuellement contre la dépendance. www.alcoolinfoservice.fr


 Qu’est ce que la dépendance ?

Comme pour toute substance psychoactive, on différencie l’usage, l’abus et la dépendance:

L’usage est caractérisé par la consommation de substances psychoactives n’entraînant ni complication, ni dommage social ou sanitaire.

L’abus est caractérisé par une consommation répétée de sub- stances psychoactives, susceptible d’induire des dommages sanitaires et/ou sociaux, immédiats ou à long terme.

La dépendance  se définit comme une entité psychopathologique et comportementale se traduisant par l’impossibilité de s’abstenir de consommer de l’alcool, malgré les dommages sanitaires et sociaux subis. Il est admis qu’il s’agit d’une maladie devant être prise en compte et traitée par une prise en charge médicale, psychologique et sociale.


 Quels sont les risques liés aux différents abus?

 Si vous consommez de l’alccol même en faible quantité de façon régulière tous les jours ou presque

Cette consommation d’alcool comporte des risques pour votre santé et elle peut, à terme, entraîner certaines maladies : cancers, maladies cardiovasculaires et digestives (cirrhose du foie par exemple), troubles psychiques (anxiété, dépression). Si vous n’arrivez pas à passer minimum un jour par semaine sans boire, il est conseillé de faire le point avec votre médecin. Vous trouverez également des informations pour vous aider sur le site  ALCOOLINFOSERVICE.FR

Vous buvez uniquement le week-end ou pour faire la fête.

Boire de temps en temps, ce n’est pas forcément grave et cela ne veut pas dire que l’on va boire toujours plus ou que l’on va devenir dépendant,  mais il faut savoir que même une consommation occasionnelle présente des risques, les connaître c’est déjà les limiter. Si les accidents de la route dus à l’alcool font toujours de trop nombreuses victimes, d’autres dangers moins médiatisés sont tout aussi graves : violences, relations sexuelles non voulues ou non protégées, échec scolaire ou professionnel... www.boiretrop.fr

 

Source: Inpes, www.alcoolinfoservice.fr, www.boiretrop.fr, PARQUET P.-J. Pour une prévention de l’usage des substances psychoactives : usage, usage nocif, dépendance. Vanves : CFES, coll. Dossiers techniques, 1998 : 46 p.

 

About the author:

Pharmacien. Passionnée par l'utilisation des nouveaux supports de communication et la e-santé.

Related Posts

Vous souhaitez retrouver un article...

Suivez-nous !

Newsletter

Back to Top